Un autre prédateur

Zacharias

Le monde 18 mai 2012, page 16.
   Zacharias, c'est l'ancien PDG de Vinci.
Le 16 mai 2012, la Cour de Cassation le condamne à 375.000€ d'amende pour abus de pouvoir à la suite d'une plainte d'un ....petit actionnaire.
Une espèce de pourboire qu'il peut payer sans effort.
La décision concerne la mirobolante rémunération reçue lors de son départ du groupe.
   Déjà, Zacharias avait fait augmenter sa rémunération de 2,9 millions € en 2003 à 3,3 millions en 2004 et 4,29 millions en 2005. Quand on est le patron, on ne peut rien vous refuser.
Oh, la crapule!
En 2006, Zacharias s'était fait attribuer des indemnités de départ de 12,5 millions...tout en restant dans le groupe comme président non exécutif.
Sa pension indexée sur le dernier salaire de départ atteint 2,1 millions par an.
   Pour arriver à ses fins, Zacharias avait du limoger les membres du comité de rémunérations dont ...alain Minc.
   Depuis, Zacharias a élu domicile en ....Suisse. Il nous aura tout fait.

Oui, regardez bien sa tête, une vrai crapule.