Toulon insolite

Belle "céramique" ornementant le haut de l'ancienne Caisse d'Epargne. Un beau mur peint de la vieille ville.

 

"Le" boulet" de canon anglais, accroché au mur d'un immeuble du No 89 du Cours Lafayette, "envoyé" par un navire anglais en ....1793.

 

Voici un rare cyprés américain que beaucoup de Toulonnais ignorent. Il se trouve dans la cour de l'hôpital Gimelli.
Une plaque en cuivre est apposée sur le tronc.
On y lit :
"Le plus beau sujet de France
Cupressus disticha - cyprès chauve
Une bouture faite par Mr Robert en 1797."
Juin 2015.
Un arbre dont j'aimerais bien connaître le nom dans sa magnifique floraison rouge. Bretelle droite de l'entrée dans l'autoroute Est.

 

Céramiques du haut du musée.

 

 

Un bateau en ciment, place Vatel.

Maison des "Têtes", incendiée en 1989.

 

Statue de Raimu au centre ville.

Belle décoration Raimu sur un mur aveugle de la Place du Théatre par Marianne Colombani.

 

 

Belle maison corniche du Mourillon.
Une maison curieuse à La Farlède.

 

 

Belle maison, No 69 Cours La Fayette.

 

La belle avenue Bozon-Verduraz avec tous ses palmiers, à la Serinette, vers 2005.

La même rue en 2013 photographiée au même endroit.
Le charançon rouge a détruit 29 palmiers Phénix.
Un désastre.

 

Un magnifique cèdre rue Théodore Botrel (2013).
la rivière des Amoureux aux Ameniers en avril 2013.

 

 
Août 2013. Curiosité géologique du Chemin de la Barre à la Serinette.

 

Ouf!!!!!!Maison La Roucassière à Darboussèdes.

 

Une 3ème photo à venir
Magnifiques Faïences 1900 d'un Café désormais Gaetano/pizzéria, place Senes. (Classées)

Très banale maison "Les Acanthes", au 194 rue François Nardi.
Si la maison ne paie pas de mine, elle est célèbre par son propriétaire: Le peintre François Nardi, dont le rue porte d'ailleurs le nom et qui en fut le résident propriétaire. Le nom actuel sur la boîte aux lettres indique que l'habitation appartient toujours à la famille.
J'ai pris cette photo parce que j'habite dans le quartier et qu'il y a une vintaine d'années, une plaque sur le mur indiquait sa célèbre occupation. Or la plaque n'existe plus.